[ article ] – Infos-Dijon – 12 septembre 2021

Dijon : Lancement de Bocaux & Co pour « réemployer au lieu de recycler »

Comme beaucoup de monde, Catherine et Nadeige Ruppli déposaient leur bocaux dans «les bacs à verre». Recycler pour ne pas brûler. Mais, depuis quelques mois, l’idée de réutiliser plutôt que de recycler était présente dans l’esprit des deux Dijonnaises.

Publié le 12/09/2021 – Norbert Banchet

Lien vers l’article

omme beaucoup de monde, Catherine et Nadeige Ruppli déposaient leur bocaux dans «les bacs à verre». Recycler pour ne pas brûler. Mais, depuis quelques mois, l’idée de réutiliser plutôt que de recycler était présente dans l’esprit des deux Dijonnaises.

D’autant que «le fait de réemployer par rapport au recyclage permet d’économiser 79% d’émission de CO2, 76% d’énergie et 33% d’eau. Donc si on réemploi au lieu de recycler on permet de faire toutes ces économies», explique fièrement Catherine Ruppli lors de l’inauguration du point de collecte de Bocaux & Co au Rézo’Fêt’Art, ce vendredi 10 septembre 2021.
closevolume_off

Et d’ajouter : «Nous ne pouvons plus nous résoudre à mettre nos bocaux dans le bac à verre, parce que le verre est un matériau durable. Il suffit de le laver pour pouvoir le réutiliser».

«On n’a plus le temps d’attendre»

«Nous voulions être actrices du changement et de la transition écologique», poursuit Catherine Ruppli, «nous partons du principe qu’il faut faire, qu’il faut essayer avec ce que l’on a, mais il faut y aller et ne pas rester à attendre que ça vienne. On n’a plus le temps d’attendre. Nos vies professionnelles nous ont permis d’avoir des connaissances dans le domaine de la culture scientifique et technique dans le cadre universitaire et dans le domaine de la coordination dans le médical. Nos solides expériences professionnelles et nos réseaux complémentaires importants nous ont permis de lancer ce projet»

Un projet ambitieux en trois volets

Née en mars 2021, l’association Bocaux & Co, fondée par Catherine et Nadeige Ruppli, deux belles-sœurs, part sur des bases solides avec des objectifs à courts et longs termes. Le premier lancé en ce mois de septembre est la phase de réemploi qui consiste à collecter les bocaux  avec capsules vissées et à leur donner une seconde vie. Viendra ensuite, au cours de la seconde année, la création d’un laboratoire de transformation pour développer la pratique de la conservation en bocal. Et le troisième volet, en 2024, sera la création d’un centre de formation aux techniques de conservation qui s’adressera aux professionnels. 

«Mais avant tout», confie Catherine Ruppli, «nous allons expérimenter pendant un an à l’échelle du sud dijonnais, le circuit du réemploi. Pour cela huit points de collecte seront ouverts d’ici à la fin du mois de septembre. Nous allons mettre en place un système de récupération des bocaux avec capsules, un lieu de centralisation, de tri et de nettoyage. Ensuite nous pourrons vendre ces bocaux aux professionnels et aux particuliers».

Des soutiens financiers

Le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté a labellisé le projet dans le cadre du festival des solutions écologiques qui se tient au cours de ce mois de septembre. La commission de quartier de Dijon Sud soutient l’idée dans le cadre des budgets participatifs mis en place par la Ville. Enfin le conseil départemental de la Côte-d’Or a répondu favorablement à leur sollicitation financière.

La contribution des Dijonnais

Le premier point de collecte du circuit de réemploi a donc été inauguré officiellement ce vendredi. Plusieurs autres points sont également accessibles au grand public dans le secteur du sud dijonnais. Concrètement, les citoyens peuvent déposer leurs bocaux vides, avec capsules vissées, dans les lieux de collectes suivants :
– Court-Circuit 21, rue de la Justice à Chenôve
– Rézo’Fêt’Art, quai Nicolas Rolin à Dijon
– Centre social les Bourroches, rue de la Corvée à Dijon
– Epicerie Locavore et à la MJC des Bourroches, boulevard Eugène-Fyot à Dijon
– Les jardins d’Eugène avec la MJC des Bourroches.

D’autres lieux devraient prochainement accueillir des points de collecte comme la Recyclade aux Bourroches et à Montmuzard ou encore la Maison des Associations.

Le site : Cliquer ICI sur bocaux-and-co.fr
 Norbert Banchet
Photos : N.Banchet 

Le Festival des Solutions écologiques incite les citoyens à agir dans leur vie quotidienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page